Premier pas réussi : 10 jeunes formés à l’entrepreneuriat

10 jeunes bravent la canicule de Kinshasa pour répondre à l’invitation de YPARD-RDC qui, dans les installations de la Maison des Jeunes de Kitambo, organise une séance de renforcement des capacités en entrepreneuriat : ils sont agronomes, agroéconomistes, juristes, financiers, communicologues et sont venus de différents coins de Kin-Malebo.

Devant eux le professeur Patience KABAMBA, enseignant à l’Utah Valley University (Californie, USA) et consultant à la Banque Mondiale et à l’USAID, a accepté d’échanger et de partager son expérience en matière d’entrepreneuriat avec les jeunes de YPARD-RDC.

Présentation des opportunités qu’offrent YPARD : inciter les jeunes à nous rejoindre

La journée s’ouvre par le mot de bienvenue du Représentant National d’YPARD-RDC, Mr Aimé KAZIKA, pour circonscrire l’événement. Hervé BONDONGA succède pour présenter brièvement le réseau YPARD, son historique, son organisation et ses objectifs. Il a esquissé les opportunités qu’offrent YPARD en narrant son expérience personnelle  vécue  grâce à YPARD Global en début de l’année 2016 en Afrique du sud.

Les jeunes dans la salle ont vu en YPARD une fenêtre d’opportunités qui les incite à s’engager et œuvrer au sein de ce réseau.

Échange enrichissant entre le Professeur et les jeunes

C’est dans un style très peu académique que le Professeur Patience Kabamba présente le concept d’« entrepreneuriat ». Il sort des sentiers battus en évitant d’être théorique ; c’est par des exemples concrets qu’il permet aux jeunes de mieux appréhender ce qu’est l’entrepreneuriat.

Il puise dans l’expérience réussie du peuple Nandé, un peuple de l’est de la République Démocratique du Congo, réputé pour être entrepreneurial, en qui la culture entrepreneuriale est ancrée dans la communauté et où toutes les retombées des investissements restent dans la communauté. Ce modèle a inspiré les jeunes. L’orateur a ensuite présenté quelques caractéristiques de l’entrepreneur Nandé.

Pour Professeur Patience l’entrepreneur Nandé est caractérisé par la simplicité, la discipline, la rigueur. L’entrepreneuriat est lié à une éducation et à une formation de l’individu. l’orateur fustige ainsi le système éducatif congolais qui selon lui : « forme des chercheurs d’emploi plutôt que des créateurs d’emploi, des Entrepreneurs ».

Pour étayer ses propos, cet enseignant de l’Utah, a fait référence à son expérience vécue dans le village KIWANDJA au Sud-Kivu. Il fait ressortir les discordances entre la formation reçue par les jeunes congolais et les besoins en  développement de la contrée. Il conclut que beaucoup de jeunes congolais ne sont pas formés comme entrepreneurs dès le banc de l’école, d’où la recommandation du professeur de revoir le système éducatif congolais en mettant un accent particulier sur l’entrepreneuriat.

Pour clore son propos, le professeur a offert une petite explication du travail qui le lie à la Banque Mondiale, comment fonctionne cette institution et quelle est sa relation avec les États, car, beaucoup de jeunes ne comprennent pas ce que fait la Banque Mondiale.

Il s’en suit une fructueuse et enrichissante série des questions-réponses. Après le jeu des questions-réponses la journée s’est clôturée par des communications et échanges d’informations entre jeunes, et le rendez-vous est pris pour une prochaine réunion dans les deux semaines à venir.

Premier pas réussi !

Au sortir de cet entretien, les jeunes présents ont une vue plus large sur le concept de l’« entrepreneuriat ». Beaucoup s’engagent à se lancer dans <l’entrepreneuriat agricole>, « l’entrepreneuriat de l’avenir », commente un participant. Ainsi, YPARD-RDC fait ses premiers pas avec une activité riche en couleur qui a tenu toute promesse, au grand bonheur de cette équipe déjà très dynamique d’YPARD-RDC

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 AGYP - Design by

Connexion

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account